______ e-mail: contact@asso-grecque-ahela.fr ______ 13 bis, Avenue de l'Angevinière 44800 Saint Herblain _____
Présentation
Activités
Manifestations
Μιλάτε ελληνικά;
La Grèce
Pour les jeunes
Ciné - club
Nos prochains rendez-vous :  les mercredis 14/03 et le jeudi 12 avril (festival courts metrages)
                                           O bakalogatos (Le grarçon de l'épicérie) 1h20 - 1963 - (NB) En VO - Sous-titres français
                                                       Avec :  Kostas Hadjichristos Nikos Rizos Dina Trianti
Un film culte du cinéma grec des années 60, le meilleur de Hadjichristos et une des meilleurs comédies de l'époque.

Le garçon de l'épicerie de Pantelis (Kostas Doukas), Zikos (Kostas Hadjichristos) imagine des tas d'astuces pour réaliser ses rêves.  Une comédie pleine de rebondissements , où nous perdons haleine en essayant de suivre Hadjichristos, qui n'est pas sans nous rappeler notre Louis de Funès national. Une heure vingt de rire et de bonne humeur garantis !
Prochainement  :  Le rassemblement printanier des garde-champêtres, Attenberg,...
                                           Strella de Panos Koutras V.O. - sous-titres : français
                                      Avec :  Mina Orfanou, Yannis Kokiasmenos, Minos Theoharis   
De nos j
ours à Athènes, Yorgos retrouve la liberté après quatorze années passées en prison. Il se met en quête de son fils, dont il a totalement perdu la trace. Réfugié dans un hôtel interlope, il rencontre Strella, sa voisine de pallier, une chanteuse de cabaret qui arrondit ses fins de mois en se prostituant. Contre toute attente et au-delà des conventions - Strella est transsexuelle - une passion naît entre eux. Alors qu'ils n'aspirent qu'à une vie de couple apaisée, les fantômes du passé refont surface..
Strella nous plonge dans un univers inclassable, proche du conte par sa simplicité formelle et du 
documentaire par le réalisme social et feutré qu’il met en oeuvre. L’invraisemblance assumée de l’ensemble est le gage que le spectateur doit payer à sa croyance dans cette histoire d’amour à la fois drôle, amère et impossible, qui tient la route grâce à des acteurs impeccables et à une savante économie de moyens. Authentique et iconoclaste.
                                           Evdokia- de Alexis Damianos 1971  V.O. - sous-titres : français
                                  Avec : Maria Vasileiou et Giorgos Koutouzis  
Evd
okía, dans la lignée du néoréalisme italien, est considéré comme l'un des premiers films du  Nouveau Cinéma grec réalisé par Aléxis Damianós en 1971. Les deux acteurs principaux étaient non professionnels : Maria Vasileiou avait fait un peu de figuration et Evdokía est le seul film de  Koutouzis. Le film est tourné en décors naturels. L'aridité des paysages rappelle Les Nuits de Cabiria tandis que les thèmes de la prostitution et des périphéries urbaines en friche font penser à Accattone ou La commare secca. Le récit est dominé par diverses oppositions : la ville (plutôt sa périphérie sans âme) et la nature ; les instincts primaires (sexe et violence) et leurs formes institutionnalisées (prostitution et armée).


Le rassemblement printanier des garde-champêtres,..

        Enas allos kosmos - Worlds apart - 2015  V.O. - sous-titres : français
De Christopher Papakaliatis Avec : J.K. Simmons    Maria Kavoyianni    Christopher Papakaliatis    
Trois récits parallèles, chacun suivant une histoire d'amour entre un étranger et un Grec. Trois générations tombent amoureuses dans la période de crise socio-économique qui domine l'Europe du Sud dans son ensemble. Leurs histoires se rejoignent à la fn du flm et montrent que même en cette époque diffcile, il reste de la place en Grèce pour la beauté et l'humanité. Et que l'amour peut y naître même dans les pires moments.
        Académie de Platon - Ακαδημία Πλάτωνος (2009) V.O. - sous-titres : français

Comédie dramatique de Philippos Tsitos, avec Antonis Kafétzopoulos, Anastas Kozdine, Titika Tsirigkouli, Giorgos Souxés, Konstantinos Koronéos, Panagiotis Stamatakis, Maria Zorba.
Le film a reçu un très bon accueil par le public en Grèce, et a obtenu 3 prix au festival de Locarno (Suisse) dont celui de la meilleure interprétation pour Antoni Kafétzopoulo.
Une satire de la xénophobie et des préjugés "ethniques", où, les quatre protagonistes, paraissent tour-à-tour cyniques et xénophobes, mais en même temps profondément humains.
                                                      "ELECTRE" de Mihalis Kakoyannis 1962 1h50 VO sous-titres français
                                                avec : Irène Papas, Yannis Fertis, Aleka Katselli Musique : Mikis Théodorakis
Un très beau film de Mihalis Kakoyannis, tourné en 1962 et basé sur la tragédie d'Eurypide du même nom.
Il a été
nominé pour l'Oscar du meilleur film étranger, et a obtenu le prix de la meilleure adaptation au festival de Cannes. Le film a obtenu au total 24 prix et distinctions ainsi que des commentaires dithyrambiques des journaux comme le New York Times, Le Monde etc.
Agamemnon, chef de l'armée grecque pendant la guerre de Troie, est assassiné à son retour par sa femme Clytémnestre et son amant Egisthe. Son fils Oreste , dont la tête est mise à prix par Egisthe se
refugie à l'étranger, alors qu'Electre est donnée comme épouse à un villageois âgé.
Quelques années plus tard, Electre et Oreste se retrouvent et vengent la mort de leur père en tuant leur
mère Clytémnestre et son amant Egisthe.
                                                     NΥΦΕΣ - MARIEES
Un très beau film de Pantelis Voulgaris, qui traite un aspect particulier de l'immigration, des pays méditerrannéens vers les Etats-Unis dans les années 1920. Des jeunes femmes de Russie, d'Arménie, de Turquie et de Grèce, partaient par bateaux entiers rejoindre leur futur mari en Amérique dans l'espoir d'un avenir meilleur. Pourtant, elles n'avaient d'autre renseignement sur lui que sa photo que les agences spécialisées ou les entremetteuses leur fournissaient...
La scénariste Ioanna Karystiani -épouse de Voulgaris-, s'est inspirée de documents d'époque, lors d'une visite au musée de l'immigration de New-York, où les "Nyfes", apparaissaient à la une du New-York Times. Avec Damian Lewis, Victoria Haralambidou, Andréa Ferréol.
de Costa Gavras 120min 1969
avec Yves Montand - Jean-Louis Trintignant


Z est l'adaptation cinématographique du roman du même nom de Vassilis Vassilikos écrit à la suite de l'assassinat du député grec Grigóris Lambrákis. Le juge d'instruction est Khrístos Sartzetákis qui fut président de Grèce de 1985 à 1990.
Z a reçu en 1969 le Prix du Jury et le Prix de l'interprétation masculine au Festival de Cannes. Le film a ensuite reçu en 1970 l'Oscar du meilleur film en langue étrangère pour le compte de l'Algérie et le Golden Globe du meilleur film étranger.
Dans une grande ville du nord d'un pays non désigné, Z, député et président du Mouvement national pour la paix, doit prendre la parole au cours d'un meeting pacifiste. Des manifestants hostiles se sont massés autour de la salle et la rumeur prédit un attentat contre Z. Il monte pourtant à la tribune. A l'issue de la réunion, Z est renversé par un triporteur et y laisse la vie. Les autorités avancent la thèse d'un banal accident de la circulation. Un jeune juge d'instruction s'empare alors de l'affaire. Son enquête, menée de façon extrêmement minutieuse, l'amène à concevoir une théorie bien différente. Il est convaincu que Z a été victime d'un attentat politique, orchestré par la police elle-même...

Cours de grec
    Danse      Chant Ateliers